Vous êtes ici: Les musées > L’asbl

L’asbl

Mis à jour le 6 décembre 2015 par Webmaster

Crée en 1971, l’ASBL Histoire et Archéologie spadoises a pour but "de rassembler les personnes s’intéressant à Spa et sa région (…), elle contribuera dans la mesure de ses possibilités à répandre dans le public et surtout parmi les jeunes l’intérêt pour le passé. Elle s’efforcera d’obtenir des pouvoirs publics les moyens de mener son action (…)" (extrait des statuts de l’ASBL).

Un an plus tard, une convention passée entre la Ville de Spa et l’ASBL autorise cette dernière à gérer la Villa Royale, les collections qu’elle contient ainsi que le parc attenant. (voir Historique)

Le Conseil d’administration


Un Conseil d’administration composé de 14 personnes veille à la gestion rigoureuse de l’institution muséale. Un bureau composé du président, du trésorier, du secrétaire et de la conservatrice assure la gestion quotidienne.

Les membres de l’ASBL

Il y a trois sortes de membres :

- Les membres titulaires
Ce sont les personnes, membres de l’ASBL et en ordre de cotisation, qui en font la demande écrite auprès du Conseil d’administration. A ce titre, elles peuvent voter lors des assemblées et sont éligibles au Conseil d’administration.

- Les membres adhérents
Ce sont les membres en ordre de cotisation qui n’ont pas introduit une demande écrite pour être membre titulaire.

- Les membres d’honneur
Il s’agit de personnalités importantes désignées par l’Assemblée générale qui reçoivent ce titre en raison des services rendus à la cause de l’histoire locale et du musée.

La cotisation

La cotisation annuelle est fixée à 15 €. Elle comprend l’abonnement au bulletin trimestriel Histoire et Archéologie spadoises mais également l’entrée gratuite aux Musées de la Ville d’eaux (Musée de la Ville d’eaux + Musée spadois du Cheval) et aux expositions temporaires. Cette gratuité concerne le titulaire, son conjoint et ses enfants de moins de 15 ans.

Le bulletin trimestriel

Histoire et Archéologie spadoises publie un bulletin trimestriel qui porte le même nom. Cette activité – financièrement autonome – correspond à un autre but stipulé dans les statuts, celui d’encourager et d’aider « les études et les recherches consacrées à l’histoire de Spa et de ses environs, qu’il s’agisse des personnalités qui y vécurent, des sites, des monuments ou encore des activités diverses dont nos régions furent le théâtre. »
Il compte 48 pages couleurs traitant de sujets divers mais toujours en rapport avec Spa.